[Aide Linux] Utiliser le Terminal pour installer AOO ou LibO

Tutoriels d'installation des versions officielles
sur Ubuntu et sur d'autres distributions.

Modérateur: Vilains modOOs

[Aide Linux] Utiliser le Terminal pour installer AOO ou LibO

Messagepar Papayes » 08 Fév 2011 00:57

Bonjour,
Certaines personnes, découvrant Ubuntu (Unity), Debian (Gnome), Kubuntu (Kde) ou OpenSUSE (Kde), hésitent à installer la version officielle car il faut se servir du Terminal.
En attendant que l'on trouve enfin les paquets de AOO (ou de l'ultime LibO officielle) sur Ubuntu ou OpenSuse,
je vous propose ce tutoriel minima sur le Terminal et les quelques commandes utilisées en souhaitant qu'il vous aide à sauter le pas...

Il est donc une annexe des tutoriels d'installation
de la version AOO ou de LibO sur Ubuntu ou Debian (paquets DEBs)
ou de la version AOO sur OpenSUSE (paquets RPMs)
que vous pouvez suivre jusqu'à la partie Installation par un Terminal
où je vous demande d'Ouvrir un Terminal !
Jean-Yves LUCCA alias papayes a écrit:Ce tutoriel est sous licence GNU F.D.L. (Licence de Documentation Libre GNU). Vous êtes libre de le reproduire, le recopier, le réutiliser, le distribuer à condition de lui attribuer les mêmes libertés en citant son origine : Forum OpenOffice

A. Terminal ou Console

  1. Un Terminal ou une Console permet d'afficher des lignes de commandes qui agissent sur le système installé.
    Sous Linux et donc sous Ubuntu ou Kubuntu ou OpenSUSE,
      il existe 6 consoles plein écran qui peuvent fonctionner simultanément sans interface graphique, obtenues avec les 6 raccourcis:
        Ctrl + Alt + F1 : terminal 1 (tty1= abréviation anglaise pour terminal 1)
        Ctrl + Alt + F2 : terminal 2 (tty2)
        Ctrl + Alt + F3 : terminal 3 (tty3)
        Ctrl + Alt + F4 : terminal 4 (tty4)
        Ctrl + Alt + F5 : terminal 5 (tty5)
        Ctrl + Alt + F6 : terminal 6 (tty6)
        Ctrl + Alt + F7 : retour au mode graphique (à mettre en post-it quand vous les utiliserez un jour... )
    mais n'étant plus dans les années 80, nous utiliserons la Console en mode graphique plus intuitive.

  2. Ouvrir un Terminal ou une console en mode graphique

    1. Sous KDE pour Kubuntu
      Menu K > Applications 1 > Système 2 > Terminal (Konsole) 3 :
      Image
      Clic sur Terminal ouvre une fenêtre Nom_d'utilisateur : bash(*).
      N'oubliez pas qu'avec un clic droit vous pouvez obtenir un raccourci à placer soit en Favoris, soit au Bureau soit au Tableau de bord.
      La console de KDE ressemble à ceci par défaut :
      terminal noir.png
      Rappel: Un clic sur une image permet de l'agrandir dans un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre.
      Pour le forum, j'ai changé la couleur de fond dans son Menu (mon choix : Noir sur jaune clair), mais vous pouvez garder la console en blanc sur fond noir, le plus sobre et le plus reposant pour une utilisation prolongée ou choisir votre propre configuration : Menu du Terminal : Configuration > Modifier le profil ... > Onglet Apparence > Modèles de couleurs et arrière plan : faites votre choix et Clic sur Appliquer >
        (*) bash = nom du programme utilisé par Kubuntu (bash= Bourne Again SHell), le shell ou interpréteur de commandes du projet GNU.

    2. Sous Ubuntu

      1. Si vous êtes sous Gnome, Menu : Applications > Accessoires > Terminal :
        menu terminal gnome1.png
        Vous pouvez par clic droit placer un raccourci sur le Bureau ou dans le Tableau de Bord "Ajouter ce lanceur au..."

      2. Sous le nouvel interface de Ubuntu à partir de 11.10 : Unity
        pour obtenir rapidement le Terminal tapez son nom dans la zone Rechercher que propose la première icône de la Barre de lanceurs Unity Launcher
        Terminal sous Unity.png
        Placer son raccourci dans le Lanceur par simple glisser-déposer de l'icône.

      La console Ubuntu par défaut et son menu pour le modifier :
      Réglages_du_terminal_Ubuntu.png

      Vous pouvez modifier la couleur de fond par le menu de la console :
      Menu : Édition > Préférences du profil > Onglet Couleurs
      Edition_du_profil.png
      : Décocher Utiliser les couleurs du thème système > La palette prédéfinie : est "Noir sur jaune pâle"
      ... faites votre choix et Fermer >

    3. Sous KDE d'openSUSE, immédiatement à partir du menu openSuse > Favoris >
      Konsole.png
      en déplaçant l'ascenseur vers le bas, cliquez sur le terminal ( Konsole) par défaut :
      ApparenceKonsoledéfaut1.png
      ou
      ApparenceKonsoledéfaut2.png
      les couleurs sont réglables par le
      menu de Konsole : Configuration > onglet Apparence >
      Choisir par exemple Noir sur jaune clair,
      ApparenceKonsole.png
      c'est mon choix pour les copies d'écran des tutoriels du forum.


B. L'Invite de commande

    Invite_de_commande_sous_Ubuntu.png
    Ce que vous voyez affiché là " papayes@papayes:~$▐ "
    est ce qu'on appelle l'invite de commandes suivi de la barre d'insertion ▐ .

      Notez que l'invite de commande sous OpenSuse est le signe > qui remplace le signe $
      invite SUSE-KDE.png
      "poivron@linux-pn5n6:~>"

    L'invite de commande est un message du programme, le shell ou interpréteur de commande,
    qui vous invite à rentrer une commande.
    Cette invite s'affichera de nouveau après l'exécution de la commande et attendra une autre commande.
    papayes@papayes:~$ ou
    poivron@linux-pn5n6:~> ...
    Composition de l'invite de commande a écrit:Nom d'Utilisateur @ Nom de l'ordinateur: tilde $ (ou > pour Suse).
    • Nom d'Utilisateur : C'est le pseudo sous lequel vous vous êtes loggé (=vous avez ouvert une session).
    • @ symbole « at » qui signifie « chez »
    • Nom de l'ordinateur que vous avez rentré lors de l'installation du système
      souvent par défaut s'affichera "Nom_d'utilisateur-desktop" ou "linux-pn5n6"...
    • : un simple séparateur
    • tilde ~ : le dossier dans lequel vous vous trouvez actuellement (*)
      le symbole ~ signifie que vous êtes dans votre dossier personnel qu'on appelle le "Home" sous Linux. C'est à peu près l'équivalent du dossier C:\Utilisateurs (ou Users)\Nom-de_l'utilisateur\ sous Microsoft Windows.
    • $ ce dernier symbole indique votre niveau d'autorisation sur la machine. Il peut prendre 2 formes différentes :
      • $ ou > : vous êtes en train d'utiliser un compte utilisateur "normal", avec des droits limités (il ne peut pas modifier les fichiers "système" les plus importants).
      • # : vous êtes en mode super-utilisateur, c'est-à-dire que vous êtes connecté sous le pseudonyme "root". Le root est l'utilisateur maître qui a le droit de tout faire sur l'ordinateur même de tout effacer.


    (*) : En changeant de dossier, le symbole ~ immédiatement à gauche de $ sera remplacé par le Nom du dossier dans lequel vous vous trouverez ce qui vous permet de vérifier dans quel dossier la commande va s'exécuter.
      Ex : ~$ je suis dans mon home
      aoo4$ je suis dans le dossier aoo4
      DEBS$ je suis dans le dossier DEBS


C. Les commandes
  1. Dans toute initiation,
    on vous proposera d'utiliser une commande simple comme de tapez date
    puis d'appuyer sur la touche Entrée du clavier
    Term_date_6aout.png
    ou bien de taper la commande ls (list) qui permet de lister les fichiers et dossiers du répertoire courant :
    tapez ls puis sur Entrée
    term_ls.png
    Cela signifie que le répertoire home (~) de papayes est constitué de 11 dossiers : (aoo4, Bureau, Documents, Images, jre1.8.0_05, libo4, Modèles, Musique, Public, Téléchargements, Vidéos) et d'un fichier (examples.desktop) . Le système colore les éléments pour que l'on puisse distinguer facilement les dossiers des fichiers.
    Si vous n'obtenez aucune réponse, c'est que vous êtes dans un dossier qui ne contient ni fichier ni dossier.

  2. Les paramètres des commandes
    Une commande est constituée d'un mot, ne contenant pas d'espace. Dans les 2 cas précédents, il suffit de taper juste la commande pour avoir une réponse. Mais dans la plupart des cas, on doit rentrer des options, qu'on appelle paramètres.

    Les paramètres les plus courants sont constitués d'une seule lettre, précédée d'un tiret (-).
    Exemple : faites apparaître tous les dossiers y compris les dossiers cachés de votre home avec a (=all tous) :
    tapez la commande ls -a
    Si on doit donner plusieurs paramètres, on peut faire comme ceci : commande -d -a -h -U chacun séparé par une espace ou en plus court : commande -dahU
    Les paramètres peuvent eux-mêmes contenir des espaces, des lettres, des chiffres, etc. Il n'y a pas de règle véritable sur la forme des paramètres, mais une sorte de convention qui permet de reconnaître les différents types de paramètres.

  3. La complémentation des commandes
    S'il n'y a qu'un seul résultat correspondant à votre commande, l'interpréteur complètera avec les lettres qui manquent et vous n'aurez plus qu'à taper sur Entrée !
    Par exemple, il n'y a qu'une commande qui commence par "dat". Tapez donc dat dans la console, puis tapez une seule fois sur la touche Tabulation. La commande se complète automatiquement.


D. Organisation des dossiers sous Linux
Dans tout système de fichiers, il y a toujours ce qu'on appelle une racine, c'est-à-dire un gros dossier de base qui contient tous les autres dossiers et fichiers. Le système qui gère les fichiers et les disques sous Linux est différent de celui de Windows
  1. Chez Microsoft, chaque disque possède une lettre (C, D, E,...). Chaque lettre est la racine de chacun des disques. Il y a donc plusieurs racines.
    Ex. : Le chemin d'un fichier est du style : C:\Utilisateurs (ou Users)\Nom_de_l'utilisateur\Documents\Bonjour.odt avec des antislashs ( \)
    Le chemin des Modèles du profil de AOO 4 sous Win 7 ou 8 est celui-ci : C:\Utilisateurs\Nom_de_l’utilisateur\AppData\Roaming\OpenOffice\4\user\template\

  2. Sous Gnu/Linux, il n'y a qu'une seule racine, c'est /. Tout est "monté" dedans.
    Les fichiers classiques, les applications ou les lecteurs DVD sont traités comme des fichiers par Linux.
    Ex. : Le chemin d'un fichier est du style : /home/Nom_de_l'utilisateur/Bonjour.odt avec des slashs (/)
    Le chemin des Modèles du profil de AOO 4 sous Ubuntu sera : /home/Nom_de_l'utilisateur/.openoffice/4/user/template/

    Lorsque vous ouvrez la console pour la première fois, Linux vous place dans votre dossier personnel, votre "home".
      L'invite de commandes vous indique le nom du dossier dans lequel vous vous trouvez.
      Dans ma copie d'écran, le dossier dans lequel je serai placé sera home
      papayes@papayes:~$
      Le nom du dossier situé entre le ":" et le "$" est le dossier "~", c'est bien le home de papayes
      term_pwd_papayes.png
      La commande pwd permet d'afficher le dossier actuel et donc de vérifier où l'on se trouve en cas d'hésitation.

E. La commande cd permet de changer de dossier (cd = Change Directory)
    La commande pour se rendre dans un des dossier ne prend qu'un seul paramètre : le nom du dossier dans lequel vous souhaitez aller.

    ➫ Si on veut aller à la racine, il suffit de taper cd /
      L'invite de commandes se change : le ~ est remplacé par un /
      term_cd_et_pwd.png
      J'ai tapé Entrée (en ligne 2 et 6) pour bien visualiser l'invite obtenue ... avant de taper la commande pwd
      Vérifiez par le commande pwd : vous êtes bien dans / la racine
    ➫ Tapez cd tout seul vous ramène de suite à votre home ~.

    Chemin absolu et chemin relatif
    Il y a 2 façons de changer de dossier : en indiquant le chemin relatif, ou en indiquant le chemin absolu.

    Prenons le cas au début du tutoriel d'installation
      où vous avez créé "normalement" un nouveau dossier aoo4 (je dirais "graphiquement" à l'aide du "Navigateur de fichiers" d'Ubuntu
      Création du dossieraoo4.png
      ou de "Dolphin" sous Kde
      clic droit Dossier personne Kubuntul.png
      Pour Dolphin, un clic droit sur ">Dossier Personnel" permet de cocher "Afficher l'emplacement complet"
      un dossier aoo4.png
      (Kde) Un nouveau clic permet l'affichage du chemin absolu /home/poivron/
      Dans ce dossier aoo4 vous avez placé le fichier téléchargé Apache_OpenOffice4.1.1_Linux_x86_Install-deb_fr.tar.gz,
      (avant la décompression de l'archive pour faire plus simple),
    voici l'arborescence correspondante sous Linux :
      Arborescence_aoo4.png

    1. Les chemins absolus
      Les chemins absolus fonctionnent quel que soit le dossier dans lequel on se trouve.
      Un chemin absolu est facile à reconnaître : il commence toujours par la racine (/). Vous indiquez la suite complète des dossiers jusqu'à celui dans lesquels vous voulez entrer.
      Si vous tapez : cd /home/aoo4, c'est un chemin absolu : on tape tout le chemin depuis la racine.


    2. Les chemins relatifs
      Un chemin relatif est un chemin qui dépend du dossier dans lequel on se trouve.
      Pour aller dans un des sous-dossiers directs, on utilise un chemin relatif, (relatif au dossier actuel) en mettant juste le nom du sous-dossier.

        Si vous tapez cd /aoo4, vous dites d'aller dans le répertoire aoo4 qui se trouverait à la racine ce qui n'est pas le cas : cela ne fonctionnera pas.
        Si vous voulez utiliser les chemins relatifs, il ne faut pas mettre le "/" devant, (sinon le programme -le shell- interprétera que vous donnez un chemin absolu)

      Si vous êtes dans votre home, :~$
      il faut taper cd aoo4 pour se rendre dans le dossier aoo4 car il est un sous-dossier de home,
      - créé là justement pour vous simplifier les écritures puisqu'un terminal s'ouvre la première fois dans le home-
      term_contenu_de_aoo4.png
      Tapez cd a puis Tab pour la complémentation puis touche Entrée
      La commande ls pour vérifier son contenu.

    3. Retour au dossier précédent, aussi appelé dossier parent,
      Il faut utiliser les deux points comme ceci : cd .. (reviens en arrière),
      si on veut reculer de 2 dossiers parents, on écrit ../.. (reviens en arrière, puis reviens en arrière)

    4. Petit raccourci clavier pour nettoyer le contenu de votre console :
      Ctrl + L si vous faites de nombreux essais pour vous décomplexer.

      Pour sortir du Terminal, tapez exit puis touche Entrée
      term_exit.png
      ou le raccourci Ctrl + D.


F. La complémentation des noms de dossiers et fichiers

    Lorsque vous utilisez la console, n'utilisez pas de copier-coller mais profitez de l'avantage que représente la Complémentation qui fonctionne également pour le nom des dossiers et des fichiers contenus :
      cela est synonyme d'une part de rapidité et
      vous libère de toute erreur de frappe (des vôtres ou de celles de la copie).
    Ex : Vous tapez cd puis a puis touche Tabulation (Tab), s'il n'y a pas de confusion possible, le nom se complètera et le slash (/) s'affichera en plus derrière : cd aoo4/

    Cela sera particulièrement évident avec le nom des fichiers proposés par AOO, avec tous leurs caractères sujets à erreur de frappe et également sensibles à la casse (majuscule), le trait d'union - (touche 6) n'étant pas interprété comme le trait d'union bas _ (touche 8 )
    Apache_OpenOffice_4.1.1_Linux_x86_Install-deb_fr.tar.gz (55 caractères) tout aussi sujet d'erreur que par exemple le fichier d'installation des menus : openoffice4.1-debian-menus_4.1.1-9773_all.deb (45 caractères) !


G. Utilisation de la touche du clavier ▲ vers le haut
    Le terminal garde en mémoire les différentes commandes réalisées et entrées.
    Dans un terminal, après l'invite, l'utilisation de cette touche ▲ permet de retrouver une des commandes déjà utilisées.
    C'est fort commode quand la ligne de commande est longue et sujette à erreur de frappe.


H. D'une manière très générale, la procédure à utiliser consiste à :
  1. Se placer dans le bon dossier (ou vérifier qu'on s'y trouve) ;
  2. Taper la commande puis la touche Entrée pour l'activer.



J'espère que cette lecture, même si elle ne vous enlèvera pas votre inquiétude à manipuler la console, vous aura permis de mieux comprendre ce que vous allez faire.
Dans les tutoriels, en plus des copies d'écran que l'on peut agrandir en cliquant dessus, j'ai indiqué en vert les différentes frappes (en gras) qui permettent leur implémentation automatique. Il suffit de comprendre leur principe en fonction des opérations décrites pas à pas.
Exemple pour se placer dans fr du dossier de travail aoo4 situé sur le Bureau d'openSuse :
    Utilisez la touche tabulation (TAB) pour la complémentation automatique du chemin,
    Tapez cd espace B et TAB, affiche cd Bureau/
    Tapez a et TAB, affiche aoo4/ puis f+TAB affiche aoo4/fr/

Il est vrai que les premières fois, cela n'est pas évident, mais se priver de l'usage de la console, c'est perdre un outil particulièrement efficace et qui fait tout le génie de Linux.
Vous trouverez sur les forums de nos amis Linuxiens toute information sur votre distribution Linux.

Ubuntu : Retour au paragraphe V. Installation du programme AOO 4.1.0 (Tutoriel première installation)

Ubuntu : Retour au paragraphe V. Installation du programme AOO 4.1.0 (Tutoriel mise à jour d'une version officielle)

Debian 7 sous Gnome : Retour au paragraphe V. Installation du programme AOO 4.1.0

OpenSuse sous Kde : Retour au paragraphe III. Installation du programme AOO 4.1.0

Cordialement,
"Tout ce qui n'est pas donné est perdu"
Avatar de l’utilisateur
Papayes
Membre fOOndateur
Membre fOOndateur
 
Message(s) : 4154
Inscrit le : 07 Déc 2005 14:55
Localisation : Vic-Fezensac dans le Gers

Re: [Aide Linux] Utiliser le Terminal pour installer AOO ou

Messagepar Papayes » 06 Août 2014 11:22

Bonjour,

Mise à jour pour la version AOO 4.1.0 et la 4.1.1 à venir très prochainement.

Cordialement vôtre,
"Tout ce qui n'est pas donné est perdu"
Avatar de l’utilisateur
Papayes
Membre fOOndateur
Membre fOOndateur
 
Message(s) : 4154
Inscrit le : 07 Déc 2005 14:55
Localisation : Vic-Fezensac dans le Gers


Retour vers Linux

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité